Les Ediles

Les premiers Ediles furent aussi des magistrats plébéiens, créés à la même époque que les tribuns du peuple. Il paraît que cette magistrature fut instituée dans un intérêt matériel, comme l'autre dans un intérêt politique. Leur nom, dérivé du mot Oedes, bâtiments, indique en partie leurs fonctions. Leurs attributions étaient à peu près celles de la police chez nous: ils surveillaient les constructions, l'alignement et la propreté des rues, pourvoyaient à la tranquillité de la ville, à l'approvisionnement des marchés, inspectaient les poids et mesures, fixaient le prix des denrées. Plus tard, après la loi Hortensia, ils furent constitués gardiens des plébiscites, qu'ils déposaient dans le temple de Cérès.

Ils étaient élus dans les comices par tribus, au Forum, après les tribuns du peuple.

En 387 (367 av. J.C.), le sénat voulut aussi avoir ses édiles, et l'on créa l'édilité curule, accessible aux seuls patriciens d'abord; ces édiles portaient la prétexte, et avaient le droit d'images. Ils étaient chargés de l'inspection des théâtres et de la direction des grands jeux, qu'ils devaient donner au peuple à leurs frais. Ils exerçaient la censure sur les ouvrages dramatiques.

En l'absence des censeurs, ils devaient affermer les domaines de l'Etat, et présider à la construction des monuments publics. Ils rendaient des ordonnances sur les matières de leur ressort : ces édits ont fait partie du jus Iionorarium comme ceux des préteurs.

Les édiles curules étaient nommés dans les comices par tribus, au champ de Mars.

Page précédente Page suivante