Lucius Junius Brutus : ?, mort en 508 av. J.C.

Titre : consul en 509 av. J.C.
Lucius Junius Brutus
Lucius Junius Brutus
Roma, Musei capitolini

Lucius Junius Brutus fonde la république romaine. Il est par sa mère Tarquinia, neveu de Tarquin le Superbe, dernier roi de Rome. Son père est Marcus Junius Brutus, gendre de Tarquin l'ancien. Brutus et ses compagnons soulèvent la population qui vote pour l'abolition du pouvoir royal et l'exil de la famille royale. La république est proclamée en 509 av. J.C.

La principale innovation constitutionnelle est la création du consulat exercé par deux consuls. Cette rébellion est avant tout une révolte de l'aristocratie romaine contre la monarchie. Rome n'est pas une république ou une démocratie comme nous l'entendons aujourd'hui car le pouvoir reste entre les mains d'une seule classe dirigeante, les patriciens.

Après la libération, les citoyens élisent Brutus et Lucius Tarquinius Collatinus comme consuls. Mais peu après, Collatinus doit abandonner sa charge à cause de sa parenté avec les Tarquins. Il est remplacé par Publius Valerius Publicola. Une conspiration de sympathisants royalistes est découverte : deux fils de Brutus, Titius et Tiberius y sont impliqués et des lettres adressées aux Tarquins prouvent leur culpabilité. Les consuls les arrêtent. Brutus lui même les condamne à mort et assiste à leur exécution.

En 508 av J.C., Tarquin le Superbe, allié avec la cité de Vieis envahit le territoire romain. Le fils de Tarquin, Arruns, injurie Brutus qui conduit la cavalerie. Ils se jettent l'un sur l'autre avec une telle violence que tous les deux tombent mort sur le champ. La bataille générale qui s'ensuit est remportée par les romains. Brutus mort, le pouvoir revient au consul associé, Publius Valerius Publicola qui fête le premier triomphe à Rome.