Tarquin l'ancien : ?, mort en 575 av. J.C.

Titre : cinquième roi légendaire de Rome (-616/-575 av. J.C.)

Tarquin l'ancien est le premier roi d'origine étrusque. Tarquin s'appelait Lucumon et vivait dans la ville étrusque de Tarquinia. Méprisé malgré sa fortune, il s'installe à Rome ou Lucumon se rebaptise Lucius Tarquinius Priscus.

A Rome, il réussit à s'imposer par son habileté politique, sans doute grâce à sa richesse et devient le tuteur des jeunes fils d' Ancus Marcius. Il manoeuvre pour les éloigner de Rome. En 616 av. J.C., les comices l'élisent successeur d' Ancus Marcius.

Une fois roi, il provoque une nouvelle guerre contre les Sabins et les Latins. Des territoires nouveaux sont annexés. La suprématie de Rome dans le Latium, déjà établie par la destruction d'Albe la Longue est définitivement scellée. Tarquin introduit à Rome certaines pratiques religieuses d'origine étrusque telle que l'interprétation des prodiges, signes et présages. Il incorpore les costumes étrusques, la robe royale, le manteau de guerre, la prétexte, la tunique palmée, les douze licteurs, la chaise curule, siège d'ivoire dont les Etrusques allaient demander la matière à l'Afrique et à l'Asie et augmente le nombre des sénateurs ainsi que le nombre des familles patriciennes.

Tarquin veut changer la constitution mais, malgré sa popularité, il ne réussit pas à modifier l'ordre des tribus. Les patriciens s'y refusent, en faisant parler la religion par la bouche de l'augure Attus Navius. Celui-ci avait appuyé son opposition d'un miracle. "Augure avait dit le roi qui voulait confondre sa vaine science, la chose à laquelle je pense se peut-elle ? - Oui ! répondit Navius après avoir observé le ciel. - Coupe donc ce caillou avec un rasoir". L'augure le prit et le coupa. Pour rappeler sans cesse le miracle de Navius au peuple, on dressa la statue de Navius, la tête voilée, comme au moment où l'augure attendait les révélations des dieux, près d'un autel où furent déposés la pierre et le rasoir. Dès lors aucun Romain n'osa douter de la science augurale.

Roi bâtisseur, il fait construire un système de drainage (égout) connu sous le nom de Cloaca Maxima2. Il dessèche les bas-fonds marécageux situés entre le Palatin, le Capitole et les dernières pentes du Quirinal qui deviennent le forum. De l'autre côté du Palatin, entre cette colline et l'Aventin se trouvait une vallée, la Valus Murcia. Tarquin édifie dans cette vallée le Grand Cirque (Circus Maximus). Il construit également le temple de Jupiter sur le Capitole.

Il est assassiné en 575 av. J.C. à l'instigation des fils d' Ancus Martius. Sa femme, Tanaquil1 fait aussitôt fermer les portes du palais et déclare au peuple que le roi, seulement blessé, charge son gendre Servius de gouverner à sa place. Pendant plusieurs jours, elle cache sa mort, et, lorsqu'on la découvre, Servius reste roi, sans avoir été accepté par l'assemblée des curies, mais du consentement du sénat.

1. D'autres lui donnent pour femme Gaia Cæcilla, la bonne fileuse et la bienfaisante magicienne, que les jeunes fiancées honoraient (Pline, Hist. nat., VIII, 74).

2. Cette construction étonnait, par sa grandeur et par les sommes qu'elle avait coûtées, les contemporains d'Auguste. Trois choses, dit Denys d'Halicarnasse, révèlent la magnificence de Rome, les aqueducs, les voies et les égouts. Presque au-dessus de la bouche de la Cloaca, se voit la petite rotonde, dite temple du Soleil, que déshonore l'abominable toit dont elle a été recouverte pour protéger ses dix-neuf colonnes corinthiennes cannelées, en marbre de Carrare, et qui doit être une construction de l'époque des Antonins.

haut de page